Le Coaching scolaire : L’éssentiel pour la réussite scolaire de votre enfant ?

Le Coaching scolaire : L’éssentiel pour la réussite scolaire de votre enfant ?

Le désir de chaque parent est de voir ses enfants réussir à l’école et dans la vie en général.  Les enfants, eux, désirent tous réussir leur parcours, avec les meilleurs résultats possibles. 

Cependant, dans leur quête pour réussir leurs examens et obtenir de bonnes notes, les étudiants sont souvent confrontés à de nombreux problèmes. La mémorisation,  gestion du temps, ainsi que le stress, la dépression et l’anxiété (souvent même des conséquences de causes comme la violence conjugale).

Pour pallier ces problèmes, un grand nombre de parents choisissent le tutorat (encore appelé soutien scolaire, aide aux devoirs ou répétitions), Ceci, comme moyen d’atteindre la réussite scolaire. Pourtant, ces outils ne fournissent pas tout le nécessaire dont l’élève a besoin.

Le coaching scolaire s’est avéré être un moyen sûr de préparer un enfant à la réussite scolaire et à la vie après l’école. 

Découvrez ce qu’est le coaching scolaire et comment il peut aider vos enfants à devenir des gagnants à l’école et dans la vie. Ceci, y compris les enfants confrontés à de plus grandes difficultés dans la vie, comme ceux de foyers avec la violence conjugale. 

Qu’est-ce que le coaching scolaire ?

Coaching académique ou tutorat à domicile : Quel est le meilleur pour vos enfants ?

Le coaching scolaire est une approche individuelle qui aide les élèves à examiner leurs préoccupations et problèmes scolaires/académiques. 

Dans sa forme classique, il s’agit souvent d’une série de séances avec un coach académique qualifié, et destinées à améliorer à la fois la réussite académique et le bien-être général.

La gestion du temps, les stratégies d’étude et la gestion du stress sont des sujets de conversation fréquents. En fonction des forces ou faiblesses de l’élève, le coach peut mettre en place des routines d’entraînement et l’aider à les mettre en pratique.

Les objectifs du coaching scolaire

 Les résultats que le coaching scolaire cherche à atteindre sont les suivants:

I. Apprendre à apprendre (stratégies d’étude)

Le coaching académique (ou scolaire) fournit à votre enfant les différentes techniques d’étude qui conviennent à sa personnalité. L’établissement des objectifs d’apprentissage et la maîtrise du contenu des cours à l’aide de techniques d’étude. Telles que la cartographie conceptuelle et l’auto-questionnaire, les aideront à améliorer leur stratégie d’étude.

2. Motivation

La motivation et la confiance en soi sont des éléments fondamentaux de la réussite, dans tout parcours d’apprentissage. Certains élèves, par exemple ceux qui sont victimes d’intimidation ou de violence conjugale, ont tendance à avoir une faible estime d’eux-mêmes.

Les techniques utilisées dans le coaching offrent aux élèves la force et l’équilibre dont ils ont besoin comme soutien pour faire face à leurs défis et mieux apprendre. Cela permet de développer la confiance en  soi et  de se concentrer sur le développement d’un ensemble de capacités qui profiteront à l’élève  dans la vie.

3. Gestion du stress

Chaque individu est affecté par le stress. Comme l’a dit Lou Holtz…

« ce n’est pas la charge qui vous fait craquer, c’est la façon dont vous la portez« .

Lorsque la tension l’emporte sur l’énergie, le stress en résulte. 

Le coaching académique fournit des outils qui aident à maintenir des niveaux stables de tension et de stress, ce qui permet à l’élève de maintenir sa santé mentale dans un bon état.

4. Gestion du temps et organisation (routine)

Routine Serena Williams

La gestion du temps est essentielle pour la réussite des élèves.

Le coaching académique offre des moyens stratégiques comme l’utilisation de calendriers mensuels, la création de programmes hebdomadaires et l’utilisation de listes de choses à faire pour aider les élèves à maximiser leur productivité dans la journée. 

5. Développement personnel 

Pour réussir dans la vie après l’école, il faut beaucoup de compétences qui ne sont pas acquises dans l’enseignement formel. Le développement personnel entre alors en jeu, et est essentiel pour chaque étudiant. 

Le coaching académique propose différents programmes de développement personnel qui préparent l’élève à une carrière et une vie réussies.

Le développement personnel est essentiel pour chaque étudiant.

Pourquoi le coaching scolaire est-il si essentiel à la réussite scolaire des jeunes ?

Les avantages du coaching scolaire sont nombreux et c’est pourquoi il est essentiel pour la réussite des jeunes :

I. Le coaching scolaire permet aux élèves de se connaître eux-mêmes

Le coaching scolaire aide les élèves à découvrir leurs forces et leurs faiblesses. Il les aide à comprendre quelles sont leurs valeurs et voir où leurs actions divergent de leurs valeurs. 

Le coaching aide à faire la clarté, à reconnaître et à accepter les qualités ainsi que les domaines à développer.

2. Il permet de suivre les progrès scolaires

Le coaching académique responsabilise les étudiants et permet de détecter s’ils font des progrès, ce qui permet à l’étudiant de rester conscient en permanence. 

3. Il dote les étudiants de stratégies d’examen adéquates

Une préparation optimale est nécessaire pour passer les tests avec succès et dans des circonstances idéales. Le coaching académique fournit les techniques nécessaires pour que les étudiants obtiennent d’excellents résultats à leurs examens.

4. Il aide à développer les compétences académiques générales d’un étudiant.

Ces compétences sont applicables à toutes les matières auxquelles l’élève est inscrit. Cela permet d’améliorer les performances globales de l’élève. 

L’accent est mis sur les techniques de préparation aux tests, la prise de notes et le développement des capacités de lecture. Tous ceci vise à assurer la réussite des élèves à l’école.

 Comment fonctionne le coaching scolaire ?

Pourquoi le coaching scolaire est-il si essentiel à la réussite scolaire des jeunes ?

Le coaching académique implique principalement l’étudiant et le coach. Le processus de coaching suit plusieurs modèles. Mais, l’un des plus utilisé est le modèle GROW développé par Sir John Whitmore en 1980, qui comprend quatre étapes 

  • G : Goal: À ce stade, on définit l’objectif que l’on cherche à atteindre avec le coach. Quel objectif voulez-vous atteindre ? Quelle habitude souhaitez-vous changer ?
  • R : Reality: Ici, l’élève examine, avec le coach,  sa réalité actuelle. La question à laquelle le coach l’aide à répondre est “où en es-tu maintenant ?
  • O : Options: Ici, l’élève et le coach réfléchissent aux options qui s’offrent à eux, aux avantages, inconvénients et aux contraintes de chacune d’entre elles.
  • W: Will: À ce stade, l’élève a une idée plus claire de ce qu’il désire. La dernière étape consiste à s’engager à atteindre ces objectifs en établissant un plan réalisable et en utilisant des techniques testées et éprouvées.

Le Coaching Scolaire chez Move to Top

Move to Top est un programme de coaching académique dont l’objectif est de transformer les jeunes en des champions, d’abord dans leurs études, puis dans leur vie.

Nous y parvenons grâce à nos programmes de coaching scolaire, qui garantissent aussi que les élèves et étudiants encadrés reçoivent la formation nécessaire pour devenir des champions dans la vie.

Chez Move to Top, les rapport de suivi sont envoyés aux parents chaque semaine, ce qui permet à ces derniers de suivre les progrès des élèves. Intéressant n’est-ce pas ? Voici d’autres raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’inscrire votre enfant à Move to Top :

  • Notre plateforme révolutionnaire offre à votre enfant, un ensemble de programmes pensés et conçus, pour transformer vraiment votre enfant, et faire de lui le champion que vous désirez le voir devenir, et même au-delà.
  • Nous disposons de coachs formés et expérimentés disponibles pour vous offrir le meilleur encadrement et le meilleur suivi nécessaires à la réussite de votre enfant.
  • Tous nos programmes et nos sessions de formation et de suivis se déroulent principalement en ligne et parfois en présentiel chez vous, ce qui nous permet de répondre aux besoins de chacun sans que la distance soit un obstacle.
  • Une méthodologie éprouvée 

Un des outils les plus puissants que nous utilisons chez nous dans le coaching, c’est la méthode IPE.

La méthode IPE

coaching scolaire la méthode IPE

C’est une méthode d’analyse et de résolution de problème comportant 3 étapes qui sont l’Interrogation, la Planification et l’Exécution. Une méthode conçue par le Dr Gervais Kamga, fondateur de Move To Top. 

Cet outil, à lui seul, a fait une énorme différence dans la vie de nombreux élèves, que nous avons suivis.

Chez Move To Top, notre programme induit ce qu’on appelle la gamification. Ce ci implique d’utiliser les principes scientifiques des jeux, pour stimuler l’apprentissage, et renforcer profondément les acquis de nos élèves.

Nous lançons aussi de temps en temps des jeux éducatifs qui permettent de divertir les élèves tout en les éduquant.

Conclusion

Le succès est le résultat d’un ensemble d’actions adéquates, bien choisies et bien agencées. Alors, étudier seul (juste travailler), ne garantit pas le succès. C’est le travail efficace qui amène à une réussite scolaire, même certaine.

Amener les étudiants à étudier efficacement et à réussir distinctement est ce que le coaching académique cherche à réaliser. Ce qui en fait, d’ailleurs, un outil bien plus avancé que le soutien scolaire.

 

 

 

Elle décroche le BAC à 17 ans, avec 16.96/20: Voici les secrets de l’incroyable succès scolaire de cette championne

Elle décroche le BAC à 17 ans, avec 16.96/20: Voici les secrets de l’incroyable succès scolaire de cette championne

Elle s’appelle Inès Astrid Tougma, et elle nous vient du Burkina-Faso.

À 17 ans, cette championne toute catégorie confondue décroche le diplôme du BAC (diplôme de fin du lycée), dans la série Sciences de la Vie, avec l’impressionnante moyenne de 16,96/20, mention Très Bien. Quel est le secret de cet incroyable succès scolaire?

Eh oui, avec manière: 19 en mathématiques, 19 en Sciences de la Vie et de la Terre, 18 en physique et chimie, 18 en anglais, 16 en histoire, 15 en philosophie, entres autres.

Cette énorme prouesse a défrayé une partie de la chronique pendant des semaines, y compris sur Internet.

D’abord rapportée par le site lefaso.net, la nouvelle a ensuite été reprise par de nombreux autres sites Internet. Avec à chaque fois, de vives réactions (comme vous pouvez imaginer). 

Dans son article, le site lefaso.net a rapporté les propos de la jeune fille, propos qui montrent comment elle a fait. L’état d’esprit dans lequel elle était tout au long de l’année, et comment elle a bâti sa réussite. 

Pour vous, nous les avons analysés et décryptés.

Elle décroche le BAC à 17 ans, avec 16.96 / 20 de moyenne : Voici les secrets de son incroyable succès scolaire

Le succès scolaire, juste une question de stratégie

Le constat qui en ressort est encore plus clair que ce que nous vous disons encore, et toujours, chez Move to Top – Le succès scolaire (comme tout succès d’ailleurs), est juste une question de stratégie. 

Si vous faites ce qu’il faut, si vous appliquez correctement les secrets, vous réussirez à coup sûr. 

Parfois on les applique sans en être conscient. La bonne nouvelle étant que si vous savez exactement quels sont ces secrets, la réussite scolaire vous ouvrira tout grand ses bras, sans aucun doute. 

Inès Astrid: Les clés de son succès scolaire

Voyons comment Inès a suivi ces secrets de la réussite et comment cela l’a mené au succès.

Quand elle est interrogée par le site lefaso.net, Inès révèle d’abord qu’elle s’attendait à bien plus que ce qu’elle a eu.

Elle visait très haut « Je m’y attendais, mais je dois avouer que je voulais l’avoir avec 17 de moyenne. Il me manquait un point, mais ce n’est pas grave. »

Laissez-moi d’abord vous présenter brièvement la méthode chinoise (sur laquelle nous reviendrons dans un prochain article): le secret pour viser haut, est de toujours viser ce qui est plus haut que ce que vous voulez. 

Extrait de l’article. “Quand tu vises le plus haut, tu obtiens ce qui est au milieu. Quand tu vises le milieu, tu obtiens ce qui est en bas. Autrement, quand tu vises le plus bas, tu n’obtiens rien!»

Quel est le secret d’Astrid, et comment pouvez vous l’utiliser? Nous allons le décomposer pour vous…

Gervais-Kamga-Decouvrez-comment-Move-to-Top-peut-transformer-votre-enfant-en-un-champion
Découvrez comment Move to Top peut transformer votre enfant en un champion, dans ses études et dans sa vie
  • Développement personnel – débloquer le véritable potentiel de votre enfant
  • Suivi personnalisé – Coaching individuels et personnalisés, entièrement en ligne
  • Gamification – Accès illimité à nos programmes conçus pour stimuler l’apprentissage

 

1. Le succès scolaire: Commencez dès le premier jour !

Commencer à réviser dès le premier jour. Puis continuer petit à petit et ne pas s’arrêter, exactement comme nous vous l’expliquons dans cet article: L’essentiel pour réussir ses études – comment étudier intelligemment et efficacement.

L’essentiel pour réussir ses études - comment étudier intelligemment et efficacement

Inès l’a compris, et a même fait mieux. C’est depuis la seconde (5ieme année lycée) qu’elle prépare son BAC : « J’ai préparé mon bac depuis la seconde. Je n’ai jamais sous-estimé une matière, je faisais des efforts partout »

2. Ne jamais négliger quoi que ce soit

En bonne championne, elle n’a rien laissé, RIEN négligé!  Inès s’est toujours passionnée pour les matières scientifiques, mais sans jamais négliger la littérature: « Le français c’est la matière qu’on utilise pour faire les sciences», reconnait-elle. 

Le champion ne fait rien au hasard, ne laisse rien passer, rien. C’est un gagnant, et qui veut toujours tout gagner, partout. Point!

3. Le travail d’équipe permet de réaliser des rêves !

Enseigner au autres (90% de rétention)

Et le travail en groupe dans tout ça? Nous vous l’avions dit : travaillez avec les meilleurs, travaillez avec les autres (ceux qui veulent travailler), et vous deviendrez bon élève : (article…)

Inès à ce propos «Nous nous sommes beaucoup battus. Je dois beaucoup remercier les professeurs qui ont consenti d’énormes efforts pour nous. Entre camarades aussi, nous travaillions en groupe, nous nous entraidions. La solidarité était permanente dans notre classe ».

4. La mentalité est capitale pour le succès scolaire

Et, comme nous vous l’avons toujours dit, tout est question de mental. 

Votre attitude mentale, votre confiance en vous, est plus importante que tout le reste: « Il suffit d’avoir confiance en soi et d’être prudent », indique Inès.

Vous pouvez lire cet article qui vous l’explique très clairement: Pour réussir ses études, votre attitude mentale est la chose la plus importante. 

Et pendant qu’on y est… 

Inès est femme n’est-ce pas? Elle tord encore le cou aux clichés qui veulent que les femmes ne soient pas forcément douées pour les sciences. 

Aux jeunes filles qui veulent faire dans les sciences, la jeune championne a un message pour vous:

« Il faut se battre, faire des efforts et oublier les préjugés. Nous avons les mêmes têtes, il suffit de faire des efforts comme tout le monde et ça va marcher ». 

Voici d’ailleurs  un article que nous avions écrit sur Marie-Curie, une des femmes et scientifiques les plus célèbres que le monde ait connu : Marie Curie: Femme, orpheline et pauvre, et pourtant, elle a fait sa carrière en science et changea le cours de l’histoire.

Si elle a eu un tel succès scolaire, vous le pouvez aussi. 

Inès n’a pas révélé tous les secrets qu’elle a utilisés, mais le peu de choses qu’elle nous a dit a suffi pour vous montrer, encore une fois, que rien n’est sorcier et que c’est juste une histoire de stratégie, une histoire de façon de faire, d’habitudes qu’il faut développer et qui mènent au succès.

Chez Move to Top, nous avons ce qu’il vous faut, pour votre réussite scolaire. Il vous suffit de vous laisser guider, et vous y arriverez, comme Inès (ou même plus). 

Nous venons aussi de lancer un nouveau service sur le site: la newsletter à laquelle vous pouvez vous inscrire pour recevoir nos meilleures méthodes, astuces et secrets qui vous feront briller dans vos études, et dans tous vos projets.

Et l’inscription est gratuite!

Laissez-nous simplement votre adresse email dans le formulaire à la fin de l’article. Ensuite nous vous recontacterons, et nous prendrons en charge votre réussite… garanti.

Portez-vous merveilleusement bien.

8 erreurs parentales qui détruisent l’avenir scolaire de vos enfants

8 erreurs parentales qui détruisent l’avenir scolaire de vos enfants

 Il est clair que le fait de maltraiter un enfant nuirait sûrement et grandement à ses études. C’est évident.

Cependant, il existe d’autres erreurs, dont nous ne soupçonnons pas toujours les effets, qui peuvent également détruire l’avenir scolaire de nos enfants. 

Celles-là sont un peu plus cachées, plus sournoises, mais aux conséquences qui peuvent avoir un impact dangereux sur l’avenir de votre enfant. 

Parmi ces erreurs, j’en ai recensé huit. 

Huit erreurs que j’ai rencontrées ou observées plusieurs fois durant ces longues années passées, assis sur les bancs d’école jusqu’au doctorat à l’université. 

J’ai pris le temps de bien comprendre ces erreurs courantes grâce… aux réunions impliquant les parents, à la lecture de documents d’experts sur le sujet du rôle des parents, à l’expérience en assistant des parents, mon expérience en tant que le fondateur & président de Move to Top… etc.

Découvrons ces 8 erreurs cachées qui détruisent l’avenir scolaire de tant d’enfants.

 

Les 8 erreurs à éviter pour ne pas tuer l'avenir scolaire de votre enfant.

1. Parler en mal de l’école devant l’enfant

Parler en mal de l’école devant un enfant que vous envoyez étudier, n’est-ce clairement pas avancer à reculons?

Tous les parents veulent que l’enfant réussisse à l’école, mais certains sont encore à dire en sa présence comment l’école ne mène à rien. Ou encore, à dire devant lui, que beaucoup sont ceux qui ont réussi sans n’avoir jamais été à l’école

Oui, c’est vrai que beaucoup l’ont fait. Mais, pensent-ils que l’enfant a assez de maturité pour pouvoir faire la part des choses? Ne vaut-il pas, mieux, éviter ce genre de commentaires avant que son enfant ait un certain âge? 

Réfléchissez-y bien. Si c’est par exemple pour attirer son attention sur le fait qu’il doit avoir des passions, que peut-être sa réussite ne viendra pas que par l’école, c’est acceptable. Mais, si c’est une critique pour la critique, pensez-y par deux fois.

Que dire de ceux qui partagent, en présence de l’enfant, les expériences négatives qu’ils ont vécues quand ils étaient à l’école? 

Afficher son pessimisme face à l’avenir scolaire de ses enfants, parler sans cesse de la crise, du chômage, et que cela revienne tout le temps; risque de couper à votre enfant son envie de continuer ses études. 

Ces mêmes parents sont surpris après de voir leurs enfants décrocher, abandonner, et être désespérés face à leur avenir. 

Parler constamment en mal de l’école devant l’enfant: Dans ces conditions et un tel état d’esprit, cet enfant est-il disposé à réussir? Vous avez la réponse.

La réussite scolaire se travaille chaque jour, de manière bien pensée, en faisant comprendre à son enfant toute l’importance de l’école.

Voici Le guide ultime sur comment réussir ses études.

2. Parler en mal des enseignants à l’enfant, ou en sa présence

Vous êtes en train de résoudre un petit exercice de mathématiques avec l’enfant. Vous optez pour une méthode qui était utilisée en votre temps, mais qui ne l’est plus aujourd’hui. 

L’enfant vous dit alors: «Non, ce n’est pas comme ça que le maître nous a appris, on ne fait pas comme ça en classe. On fait plutôt comme ceci…». 

Au lieu de comprendre que votre méthode est possiblement révolue ou que les choses ont changé, vous transformez la séance de travail avec l’enfant en un procès contre l’enseignant. Vous critiquez ses méthodes devant l’enfant, certains vont même jusqu’à dire comment ces changements sont négatifs… 

Les occasions pareilles où vous critiquez les enseignants, la direction de l’école, l’ensemble des enseignants, le système éducatif, vous ne les manquez pas, et vous le faites devant l’enfant. 

Parler en mal des enseignants à l'enfant, ou en sa présence

Alors, sachant que ce dernier a besoin de faire confiance à l’enseignant et qu’il doit le respecter; sachant que vous êtes, en tant que parent, la personne qu’il écoute parfois le plus, quel résultat prévoyez-vous lorsque vous parlez ainsi devant lui? Et quel comportement ? 

Quel comportement attendez-vous ensuite de sa part envers les enseignants? Et après, quel résultat scolaire attendez-vous de lui? Quel parcours scolaire? Réfléchissez bien à ça…

L’essentiel pour réussir ses études. Aidez vos enfants à étudier plus intelligemment avec ces 8 stratégies.

3. Les phrases assassines. Oui, l’impatience met en danger son avenir scolaire

«Tu n’es qu’un bon à rien !»… «Que sais-tu faire d’autre, à part regarder la télé et bavarder sans cesse sur Internet ?!», «Regarde ce que tes amis font. Regarde comment ils travaillent.»

«Le fils de tel n’est pas comme toi ! Tu n’es qu’un ci, tu n’es qu’un ça…!!». Ces phrases aussi bien répandues que très dangereuses ! Sachez-le, la psychologie est formelle là-dessus: nous sommes, ou devenons, ce que nous pensons être. 

Quand vous répétez ces phrases tout le temps à l’enfant, il se construit autour et avec ces étiquettes, et cela a une influence énorme sur son comportement et sur ses performances, tout au long de son parcours.

L’étiquette est toxique et représente une véritable prison mentale. Allez-vous convaincre en lisant les livres d’experts sur la force ou l’impact des croyances internes.

Évitez au plus possible ces phrases, placez le plus souvent des phrases positives comme «Je sais que tu peux y arriver», «tu seras parmi les meilleurs. Continue de travailler dur». «Oui, tu n’as pas pu réussir cette fois, mais continue, ne te décourage surtout pas. Reste persévérant, encore et encore, et tu y arriveras. Tôt ou tard»

Et surtout, ne l’étouffez pas, ne le rabaissez pas, ne l’insultez pas. Faites preuve de patience envers lui, relevez son estime et sa confiance en soi, et vous serez surpris des résultats.

Gervais-Kamga-Decouvrez-comment-Move-to-Top-peut-transformer-votre-enfant-en-un-champion
Découvrez comment Move to Top peut transformer votre enfant en un champion, dans ses études et dans sa vie
  • Développement personnel – débloquer le véritable potentiel de votre enfant
  • Suivi personnalisé – Coaching individuels et personnalisés, entièrement en ligne
  • Gamification – Accès illimité à nos programmes conçus pour stimuler l’apprentissage

4. Le laisser-aller, le manque de discipline… une menace pour son avenir scolaire

 

Votre enfant regarde la télévision quand il veut, joue aux jeux vidéo alors qu’il devrait réviser ses leçons, vous ne dites rien. Et même quand vous le dites, vous n’êtes pas assez strict, pas assez ferme. Peut-être n’êtes-vous pas réellement déterminé à le voir réussir ?

Votre enfant est accro aux jeux vidéo? Voici comment l’aider à contrer cette addiction.

Et pour les révisions justement, il s’y met quand il le décide, et arrête quand il le veut. «Il est un prince, il ne faut pas le déranger.» Ah…

Si vous agissez ainsi, demandez-vous s’il est assez conscient, assez responsable; s’il sait réellement ce qu’il fait et s’il mesure les possibles conséquences…

Quitte à ce que l’enfant s’énerve et vous accuse de tous les maux (ce qui ne manquera jamais si vous êtes suffisamment rigoureux avec lui)… Soumettez-le à une certaine discipline. 

Des heures fixes pour les révisions, heures auxquelles on oublie toutes les distractions. Une grande rigueur dans la manière de suivre son travail, cette même rigueur et cette discipline dans tous ce qu’il fait, et vous lui aurez rendu un bien que vous n’imaginez pas. 

L’autodiscipline reste l’un des plus grands secrets de tous ceux qui ont brillamment réussi dans leurs études, et même dans toute leur vie.

Le laisser-aller, le manque de discipline est une menace pour son avenir scolaire

Voici comment aider votre enfant à bâtir une véritable routine.

 

5. Être trop absent (…et son avenir scolaire?)

 

Certains parents n’arrivent pas à vraiment s’investir dans la vie scolaire de leur enfant, parce que leur vie d’adulte est complexe: ils manquent de temps et d’énergie pour tout faire. Ça c’est un fait. Et ça se comprend même.

Cependant, tous les parents doivent savoir que leur présence n’est pas seulement importante, mais nécessaire pour l’enfant. 

L’accompagner à l’école, l’aider à faire ses devoirs le soir, le motiver, lui parler de l’importance de l’école, le surveiller et s’assurer que tout va bien pour lui. Et même appeler à l’école pour savoir comment il se comporte et rassurer les enseignants, tout cela revient au parent.

Toute la responsabilité de son éducation, même scolaire, ne revient donc pas qu’à l’enseignant seul. Et peu importe les chaussures, les vêtements, et tout ce que vous lui offrez comme cadeau, votre réelle présence vaudra toujours bien mieux.

 

 

 6. Être trop présent

 

Si être trop absent est un problème comme on vient de le voir, être trop présent l’est encore plus. Imaginez ceci: ses devoirs, c’est vous qui le faites. Vous êtes derrière lui dans tout, et pour tout. 

Il ne peut pas respirer à cause de vous, il ne peut se retourner la tête sans vous voir. Vous ne lui laissez aucune liberté; bref, vous êtes plus qu’une mère poule pour lui. 

Si vous agissez de la sorte, erreur… Car vous ne lui permettez pas de développer son autonomie et son indépendance. 

Apprenez-lui plutôt à prendre des initiatives. Par exemple, pendant les séances de travail, laissez-le parfois réfléchir seul sans avoir l’impression que quelqu’un le surveille ou lui colle à la peau.

Montrez-lui comment faire l’exercice. Puis, laissez-lui le temps de le terminer et de revenir vous voir. Ainsi, il va apprendre à faire les choses un peu par lui-même, au fur et à mesure. 

Enseigner au autres (90% de rétention)

Autonomie, indépendance, il en aura besoin quand il quittera la maison et s’éloignera de vous pour aller suivre ses études plus loin, ou encore quand il aura suffisamment pris de l’âge et qu’il aura à prendre certaines responsabilités face aux défis de la vie. 

 

7. Prendre systématiquement la défense de l’enfant

 

Certains parents, croyant peut-être bien faire, prennent ainsi, de manière systématique, la défense de leur enfant dans pratiquement toutes les situations et tous les problèmes que dernier a à l’école. 

Au lieu d’amener l’enfant à être plus responsable, ils leur trouvent ainsi toutes sorte d’excuses même quand ce derniers se comporte mal. Essayons un peu de comprendre ça.

Votre enfant se retrouve, à plusieurs reprises, impliqué dans des histoires où on l’accuse de s’être mal comporté en classe, avec ses camarades, ou face au professeur. Avant de vouloir systématiquement le défendre, ne trouvez-vous pas qu’il y a peut-être un problème quelque part? 

Donc, d’après vous, tous ces enseignants, qui reprochent des choses à votre fils, c’est qu’ils lui en veulent simplement ?

Attention…il ne vous dit peut-être pas la vérité.

Un enfant qui rentre de l’école et qui vous raconte une histoire qu’il a subie, la racontera presque toujours de façon à vous amener à le défendre. Et il ne vous dira pas forcément la vérité. 

Et puis, n’oubliez pas également que ce qu’il vous dit reste sa version des faits, pas forcément les faits réels. Si vous ne filtrez pas ce qu’il dit, c’est que vous commettez ainsi la huitième erreur, qui pourrait ruiner l’avenir scolaire de votre enfant, que je décris dans le paragraphe suivant.

 

 

8. Croire à “tout” ce que vous dit l’enfant

 

 

la préparation aux examens est une affaire de

 

Certains parents disent « Je connais mon enfant, il n’est pas comme ci, il ne peut pas faire ça. »

Attention…

Souvenez-vous que, parfois, le comportement qu’un enfant affiche devant ses parents ou en famille, est différent (et peu même être l’opposé) du comportement qu’il a dehors.

Interrogez des enfants au hasard dans la rue, ils vont vous confirmer cette vérité. Ne croyez donc pas toujours en ce que vous raconte votre enfant. Vous ne savez pas exactement avec qui il traîne tous les jours. 

Vous n’avez pas forcément idée sur les amis qu’il fréquente, leur nombre, qui ils sont, comment ils sont, comment ils pensent, et, surtout, comment ils influencent votre enfant.

Il en est de même pour ses résultats. Il peut, même par peur de votre réaction, mentir sur ses résultats, et vous raconter ce que vous voulez entendre. 

Une des solutions est de prendre l’habitude de remettre en question ce que l’enfant vous dit, d’appeler à l’école (à son insu) pour vérifier les informations qu’il vous donne, et suivre de manière régulière son évolution. 

Prenez son sac, fouillez à l’intérieur, pour vous assurer de ce qu’il ramène du dehors. Contactez régulièrement l’école pour savoir comment les choses évoluent pour lui et comment il se comporte.

 

 

Dernières réflexions

 

Avez-vous été touché par cette liste? Connaissez-vous d’autres problèmes qui pourrait avoir un impact négatif sur l’avenir scolaire de votre enfant ? Une question à poser?

Que vous soyez parent, enseignant, élève ou étudiant, nous attendons votre réaction, dans l’espace réservé aux commentaires. 

Pour suivre la suite de cette série d’articles sur le rôle des parents, et bien d’autres, inscrivez-vous à notre liste de diffusion (la Newsletter) en utilisant un des formulaires que vous apercevez sûrement sur cette page.

N’oubliez pas aussi de partager l’article avec vos amis sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter,…) et par mail, en utilisant les liens réservés pour cela, ci-dessous.

Bon courage aux parents, à tous, et à très bientôt 

Les 7 Péchés Mortels De La Préparation Aux Examens

Les 7 Péchés Mortels De La Préparation Aux Examens

Les examens scolaires sont des éléments très importants dans la vie d’un élève. Par conséquent, il est primordial de savoir comment les préparer. La préparation aux examens du secondaire est donc une phase à prendre très au sérieux pour l’élève.

Dans bien des cas, les parents font appel au soutien scolaire pour aider l’élève à se préparer.

Malheureusement, cette préparation n’est pas toujours faite de la meilleure manière. Nous avons d’ailleurs un article sur les conseils à suivre pour réussir dans ses études

Dans cet article, nous allons vous dire quelles sont les erreurs à absolument éviter lors de la préparation aux examens. Et bien entendu, ce qu’il faut faire à la place.

1. Sous-estimer l’examen

Premièrement, il ne faut jamais sous-estimer l’examen que vous êtes sur le point de passer. C’est extrêmement dangereux.

Comme dans les combats de boxe, c’est parfois celui qu’on attendait le moins qui remporte la ceinture pour la simple raison que le favori a sous-estimé son adversaire.

la préparation aux examens demande de ne pas sous-estimer l'examin

Photo by Desola Lanre-Ologun on Unsplash

Ne tombez donc pas dans cette erreur. Vous pouvez être doués, cependant cela ne doit pas vous donner une raison de négliger l’ examen qui arrive.

 

2. Se laisser emporter par le stress

Le stress est comparable à un poison. De ce fait, il faut tout faire pour ne pas se laisser dominer par lui.

Les gens réagissent différemment face au stress. Autrement dit, chacun a sa façon de s’en débarrasser. Cela dit, toutes ces méthodes ont un point commun : la détente. 

Essayez de vous détendre, et de rester calmes. Cet examen est certes très important, mais vous vous êtes préparés pour. Il n’y a donc pas de raison de stresser. Et ce conseil va aussi bien avant l’examen que pendant.

Apprenez à gérer le stress avant les examins et partout ailleurs dans votre vie grâce aux 7 conseils de Scott Lear.

3. Ne pas bien se reposer

Un bon repos avant de passer un examen, quel qu’il soit, est essentiel. 

Prenons des exemples concrets, appuyés par des spécialistes. Selon Corps Sain, le manque de sommeil altère les fonctions psychologiques. Pour une personne ayant à passer un examen le lendemain ou dans quelques jours, c’est donc très mauvais. 

Vous aurez besoin d’être au top de votre forme pour aborder l’examen de la meilleure manière. Ainsi, incluez dans votre préparation aux examens le repos. Eh oui !

le sommeil est important pour la reussite scolaire

Photo by Nubelson Fernandes on Unsplash

Mais sachez également que dormir beaucoup ne veut pas dire bien dormir. Les écrans, le café et les boissons énergisantes perturbent beaucoup le sommeil. Essayez de les diminuer, pour vous assurer de bonnes nuits de sommeil.

Voici 10 conseils de ThéraSomnia sur comment bien dormir et améliorer la qualité de son sommeil !

4. Ne pas réviser efficacement

Dans l’article sur les conseils à suivre pour réussir dans les études, Boujique utilise une de ses phrases préférées : “Don’t work hard, work smart” . 

En d’autres termes, ce n’est pas toujours en travaillant beaucoup qu’on aura les meilleurs résultats. C’est en travaillant bien qu’on obtient les meilleurs résultats. Mais dans ce cas, que veut dire travailler bien ?

Travailler bien, c’est tout simplement le faire de manière à étudier les différentes variantes du problème.

Avez-vous déjà eu à réviser sur un examen, et le jour de l’examen, c’est la partie que vous n’aviez pas travaillée qui est présentée ?

C’est exactement dans ce cas de figure que le “travailler bien” intervient. Ne faites pas l’erreur de perdre trop de temps à refaire plusieurs fois le même exercice. Balayez l’ensemble des cas de figure.

Votre préparation aux examens vous rendra redoutables le jour de l’examen ! Voici 8 stratégies pratiques pour vous aider à étudier efficacement.

5. Avoir peur de demander de l’aide

Il faut le reconnaître: tout le monde a besoin d’aide. Et il est totalement normal d’avoir un problème ou un souci avec une matière ou un exercice en particulier.

Une des choses que nous remarquons chez beaucoup d’élèves, c’est qu’ils et elles ont souvent trop de mal à demander de l’aide. Mais pour une bonne préparation aux examens du secondaire, il est essentiel de se rapprocher de personnes susceptibles de vous aider.

Ne soyez pas gênés. Tout le monde a ses points faibles. En conséquence, il faut essayer de travailler dessus le plus vite possible, c’est-à-dire dès la rentrée scolaire.

demander de l'aide est important dans la préparation aux examens

Photo by Desola Lanre-Ologun on Unsplash

Ce qui se passe la plupart du temps, c’est qu’on attend de recevoir les premiers mauvais résultats, puis les seconds, avant de décider de demander de l’aide. Il n’est jamais trop tard, mais le timing est très important tout de même.

 

6. Compter essentiellement sur les autres

Qu’on soit clairs : le jour de l’examen, vous serez seuls devant votre feuille d’examen ou votre jury. Personne, pas de camarade, ni de tuteur, ne mettra son nom à la place du vôtre.

Retenez-le, car c’est très important!

C’est la raison pour laquelle compter sur les autres est une très mauvaise manière d’aborder sa préparation aux examens. Penser par exemple que tricher sera la solution car vous serez assis à côté de la première de la classe, c’est une stratégie qui vous retombera dessus tôt ou tard.

La réussite scolaire est une affaire d’équipe, mais elle viendra par vous. Les camarades, professeurs et tuteurs ou tutrices sont comme l’équipe qui vous accompagnera jusqu’au jour final. Mais la balle sera entre vos mains. Vous serez seul responsable de vos résultats scolaires.

Alors, agissez avec responsabilité. Ne vous reposez pas sur le dos des autres, eux aussi ont leurs propres défis !

 

7. Attendre le dernier jour

Pour finir, nous avons choisi de vous donner un proverbe africain très célèbre :

On ne nourrit pas la poule le jour du marché.

Très simplement, la veille de l’examen est le pire jour pour effectuer sa préparation. La préparation aux examens du secondaire nécessite plusieurs étapes, et du temps. Se préparer la veille c’est s’exposer au stress, à la désorganisation, et donc à l’échec.

préparation aux examens du secondaire

Photo by Victoria Heath on Unsplash

Gardez-le en tête : un examen du secondaire se prépare dès le premier jour de classe. A partir de la rentrée scolaire, vous devez déjà commencer à vous y préparer.

Comment se préparer aux examens ?

Nous avons vu ensemble ce qu’il ne faut pas faire lors de la préparation aux examens. Nous allons maintenant discuter de ce qu’il faut faire.

Tout d’abord, il faut commencer par être honnête avec soi-même. Nous l’avons déjà dit, chacun a ses points faibles. Faites état de ceux-ci et essayez de travailler dessus le plus vite possible. L’addiction aux jeux vidéos est par exemple un problème sérieux qui peut avoir de grandes conséquences dans les études.

Ayant fini de les identifier, parlez-en pour obtenir l’aide nécessaire. Tout est en effet une question de timing. Faites-le de manière à ce que peu de temps après la rentrée scolaire, vous soyez déjà en mode examen.

Comment se préparer aux examens ? Move to Top

Photo by Desola Lanre-Ologun on Unsplash

Car oui, la préparation aux examens est également une affaire d’état d’esprit. Nous avons parlé de la gestion du stress, de la sous-estimation des matières, tout ceci renvoie à l’état d’esprit, au mindset.

Le mindset est capital car c’est lui qui vous guidera vers le succès. C’est lui qui vous accompagnera lorsque vous serez en face de votre feuille d’examen. Ne perdez donc pas votre temps dans des distractions à outrance ou autres futilités.

N’attendez pas de vos camarades de classe qu’ils passent l’examen à votre place, ou qu’ils vous apportent les réponses. Comptez sur vous, croyez en vous. Travaillez intelligemment, et commencez tôt.

La procrastination ne vous conduira qu’à attendre le dernier jour, et nous savons déjà que ce n’est pas une bonne chose.

Conclusion

La préparation aux examens est un processus qui prend du temps. On ne devrait pas la prendre à la légère, car si elle est mal faite, on court droit vers l’échec.

Par contre, nous sommes conscients qu’un échec n’est pas une fatalité. Nous tenons quand même à vous dire qu’en appliquant certaines méthodes, on peut grandement contribuer à l’éviter.

Move to Top procure un accompagnement exclusif pour la préparation aux examens, notamment dans le secondaire. Pour en savoir plus sur notre méthode qui fait changer les choses, vous pouvez consulter nos différentes pages sur Facebook, Twitter et LinkedIn.

Si vous êtes intéréssés à l’idée de prendre un rendez-vous gratuit pour mieux connaître le service, vous pouvez cliquer ici.

 

 

 

Il n’y a pas que l’école dans la vie: L’histoire de Gervais Kamga (Dr Gervais)!

Il n’y a pas que l’école dans la vie: L’histoire de Gervais Kamga (Dr Gervais)!

J’imagine qu’en lisant ce titre, certains se sont dit « Dr Gervais… Avec son titre de docteur, il a consacré toute une partie de sa vie à étudier, et maintenant il nous dit qu’il n’y a pas que l’école dans la vie ?! ».

Je peux comprendre…

Je vais juste vous suggérer fortement de lire l’article jusqu’à la fin, parce que les secrets que je m’apprête à vous révéler, pourraient transformer définitivement votre vie, ou celle de votre enfant. 

Est-ce que le succès scolaire garantit de réussir dans la vie?

 

Est-ce que le succès scolaire garantit de réussir dans la vie?

 

Avant toute chose, soyons bien clairs sur ceci : toutes les études montrent que ceux qui ne vont pas à l’école, ou qui abandonnent vite leurs études, ont plus de problèmes que les autres à réussir dans la vie

En ce sens, selon l’OCDE, les élèves qui abandonnent leurs études ont DEUX FOIS plus de risque de se retrouver au chômage. Le taux de chômage chez cette population est d’ailleurs particulièrement élevé. 

L’agence fédérale Statistique Canada révélait que pour l’année 2009-2010 ce taux s’élevait à 23,3% chez les décrocheurs âgés de 20 à 24 ans, ce qui équivaut à plus du double du taux de chômage des diplômés de la même tranche d’âge.

Au Québec par exemple, 82% des adultes qui bénéficient de l’aide sociale du gouvernement, mais pourtant aptes au travail, n’ont pas terminé leurs études secondaires.

Plus grave…

Selon une étude menée en 2014 par le groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec, l’espérance de vie des non-diplômés (75 ans) est inférieure, de sept ans, à celle des diplômés (82 ans).

Autrement dit, en moyenne, ceux qui n’ont pas de diplôme vivent 7 ans de moins que ceux qui ont obtenu un diplôme !

Au vu de ce qu’on vient de discuter, le fait donc de miser sur le succès scolaire pour réussir dans la vie, ou d’envoyer un enfant à l’école dans l’espoir qu’il prépare bien sa réussite plus tard dans la vie, c’est vital et c’est la chose à faire. 

Cependant…

Est-ce que tous ceux qui vont à l’école même longtemps ont forcément la garantie de réussir dans la vie

Vous connaissez sûrement au moins un ancien élève qui était la star de votre classe parce qu’il savait exactement comment satisfaire les professeurs, mais, plus tard, n’a pas su comment réussir sa vie. Le chemin qui semblait tout tracé par le succès scolaire pour le mener à la réussite, s’est effondré.

Donc, en résumé:

  • Pour réussir dans la vie, le succès scolaire reste un atout majeur, et l’école demeure nécessaire et vitale.

Cependant…

  • Beaucoup ratent quand même leur vie, malgré qu’ils aient été, même longtemps, à l’école. Quel est donc la vraie clé pour savoir comment réussir sa vie ?

Quelle est la formule pour savoir comment réussir sa vie ?

J’ai su répondre à cette question depuis mon parcours au primaire, et voici ce que cela a donné: mon parcours m’a permis d’aller du primaire, en Afrique, dans la pauvreté, jusqu’au Canada où j’ai terminé par un doctorat avec mention EXCELLENT à l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS)… en passant notamment par le Sénégal, le Maroc, l’Angleterre, les États-Unis..

Et aujourd’hui, je suis à la tête de Move to Top, l’entreprise dont l’ambition est clairement de devenir le leader et la référence dans les domaines du soutien scolaire, et de l’encadrement des jeunes. Avec la mission de révolutionner l’éducation au Canada et dans le monde.

La formule de la réussite dans la vie:

 

La formule de la réussite:

 

Pour assurer la réussite dans le parcours de vie d’un jeune, l’une des clés les plus puissantes se trouve dans le secret suivant:

1) Le motiver à réussir brillamment à l’école,

2) assurer son développement personnel, dans lequel on cultive chez lui l’esprit et la mentalité de champion, et

3) l’encourager également à réaliser d’autres réussites en dehors de ses études.  

Je vous détaille la formule à travers mon histoire.

Dr Gervais…D’un pauvre village africain la création d’une marque canadienne

Je suis né au Cameroun, en Afrique centrale, dans une famille modeste; et j’ai été élevé par ma grand-mère dès l’âge de 4 ans dans un quartier pauvre, en milieu rural.  

Les conditions dans lesquelles j’ai commencé mes études étaient si terribles et pauvres que personne n’aurait misé sur moi. Je n’avais au départ « aucune chance » par exemple de me retrouver un jour à étudier à l’Institut national de la recherche scientifique du Canada, centre de recherche de référence en Amérique du Nord et dans le monde.

Dr Gervais…D'un pauvre village africain la création d'une marque canadienne

Et pourtant…

D’année en année, je suis allé de succès en succès, et j’ai réussi à construire, progressivement, mon immense parcours. 

Dès l’âge de 15 ans, je suis devenu le président de la chorale des jeunes de mon quartier, dans laquelle je dirigeais des gens qui avaient même 2 ou 3 fois mon âge ! En 2006, je participe à un concours national de mathématiques et remporte un prix en étant sélectionné pour représenter mon pays aux Olympiades Panafricaines de Mathématiques.

Je décroche ensuite une bourse d’études pour aller étudier, entre 2006 et 2011, au Maroc. 

Une fois au Maroc, en 2010, je suis vainqueur de la Compétition Nationale de Design et d’Innovation. La même année, je suis finaliste du Concours National de l’Innovation Technologique. En 2011, je remporte le Concours National de l’Innovation Technologique.

Je suis aussi lauréat de la Bourse d’Excellence internationale Renault et ParisTech pour le programme mobilité et véhicules électriques. Entre 2010 et 2011, je suis aussi le président de l’Association Nationale des Étudiants et Stagiaires Camerounais au Maroc.

En 2011, j’ai été admis à l’INRS, pour une maîtrise, puis un doctorat en télécommunications. À l’INRS, je bénéficiais d’une bourse d’excellence universitaire pour les études supérieures, ainsi qu’une bourse d’exonération des frais de scolarité majorés pour les étudiants étrangers au Québec.

En 2013, puis en 2015, j’ai été finaliste au Concours Forces Avenir, soutenu par le gouvernement du Québec.

L’année 2018 où je termine mes études à l’INRS, je suis finaliste national au Concours de prise de parole en public « Ma Thèse en 180 Secondes ». Ensuite, je remporte avec mon entreprise Move to Top, le Prix de l’Entrepreneur Innovateur, au Concours Gala Talents et Innovation, organisé par la Jeune Chambre de Commerce du Cameroun au Canada.

Quelle est la clé de tels succès ? Juste de belles études?

 

Apprendre le leadership c'est apprendre à réussir dans la vie

Je suis arrivé à réaliser tous ces exploits parce que j’ai compris très tôt qu’il n’y a pas que l’école dans la vie. J’ai compris que le succès scolaire n’est pas le seul atout pour réussir dans la vie

Dès mes premières années au primaire, ma grand-mère a commencé à me répéter sans cesse que

1) le succès scolaire est incontournable, mais que pour réussir dans la vie, il faut

2) compléter ce qu’on apprend à l’école en faisant autre chose qui renforce notre développement personnel. Et à chaque fois, elle m’encourageait à

3) réaliser d’autres réussites en parallèle à mes études.  Je devais aussi travailler très fort sur le développement de compétence, et ainsi mettre de mon côté des avantages que les autres n’allaient jamais avoir. 

Dans la mise en pratique de ces conseils, ma stratégie a consisté d’abord à savoir mettre en place une méthodologie efficace pour réussir dans mes études avec d’excellents résultats, et en faisant le peu d’efforts possible (parce que réussir à l’école c’est d’abord de travailler avec stratégie).

Ce qui est aussi frappant c’est que j’ai réussi dans mes études sans jamais bénéficier de services d’accompagnement (contrairement à bien de camarades qui avaient du tutorat en français, tutorat en mathématiques, etc…)

Chemin faisant, j’ai su profiter de chaque situation, chaque difficulté, pour m’assurer un développement personnel et surtout un développement de compétence extraordinaire. 

Pourquoi n’y a pas que l’école dans la vie ?

Je vais répondre à cette question en prenant l’exemple du monde professionnel. Quand on veut lancer sa propre entreprise, les aptitudes dont on a besoin pour sa réussite sont entre autres la confiance en soi, le leadership, les compétences en communication, le souci du détail et la gestion du temps.

Est-ce qu’on les enseigne dans les salles de classe ? NON. On les développe principalement à travers diverses activités en dehors des études. 

Quand on cherche un emploi, c’est-à-dire travailler pour quelqu’un d’autre, l’outil qu’on utilise principalement c’est quoi ? Le CV.

Et est-ce qu’il contient les belles notes qu’on a obtenues en classe ? Non. Il contient plutôt des éléments comme les projets accomplis, les prix remportés, les formations suivies, les réalisations… tout ce à quoi on a participé dans notre parcours, bien souvent en dehors des classes. 

Ce sont ces éléments que les recruteurs regardent et comparent avec ce qu’il y a dans le CV des autres candidats, qui souvent ont suivi presque tous les mêmes parcours scolaire et professionnel.

Alors, plus le CV va contenir des éléments qui distinguent le candidat, plus ce candidat aura de la chance d’être choisi.

Mon exemple:

 

Pourquoi n'y a pas que l'école dans la vie ?

 

Quand on regarde un parcours comme celui que j’ai eu jusqu’ici, si je dépose par exemple mon CV pour décrocher un emploi, pensez-vous que mon parcours qui y est présenté sera à mon avantage face aux autres candidats, ou pas ?

Quand les recruteurs voient autant de groupes que j’ai dirigés, autant de projets conduits, d’événements que j’ai organisés, autant de prix remportés… comment pensez-vous qu’ils réagissent ? 

Et justement, je peux vous dire par expérience que bien des portes se sont ouvertes devant moi uniquement grâce à la richesse et la force du parcours que j’ai travaillé à bâtir. 

Ce parcours m’aide aussi aujourd’hui dans mon projet d’entreprise. Il m’aide d’abord  par l’expérience et les compétences que j’ai développées. Ensuite, il m’aide en rendant plus attractif notre programme.

En ce sens, parmi ceux qui s’abonnent à notre service, beaucoup le font parce qu’ils veulent que leurs enfants soient inspirés par moi, mon parcours et tout ce que j’ai réalisé.

Parents, voici comment nous pouvons transformer votre enfant

À Move to Top nous aidons votre jeune à bâtir sa marque de fabrique. Nous l’accompagnons, pas seulement avec le soutien scolaire, mais avec un accompagnement qui lui apprend réellement comment réussir sa vie.

On l’amène à se distinguer des autres, maintenant et plus tard. À se distinguer en classe aujourd’hui, et plus tard lorsqu’il va chercher un emploi ou bâtir sa propre entreprise.

Pour nous, le développement personnel est aussi important que le succès scolaire. Le développement de compétence est aussi important que la réussite aux examens. D’ailleurs, l’un implique l’autre.

Un enfant sur qui on fait du bon développement personnel (motivation, confiance en soi, organisation), va forcément mieux réussir ses études. Et aussi mieux réussir dans la vie plus tard ! 

Si vous sollicitez notre accompagnement, nous allons aider votre enfant à tirer le meilleur de son parcours scolaire et académique. Nous l’assisterons pour développer un arsenal de stratégies pour s’assurer un brillant succès scolaire, mais aussi des outils pour se forger un mental et une attitude de champion. 

<< En savoir plus sur Move to Top>>

Et pour bien comprendre vos besoins, votre situation, et même pour vous donner des outils et conseils GRATUITS, nous vous proposons un rendez-vous téléphonique, qui lui aussi est GRATUIT.

Tout ce que vous avez à faire, c’est de remplir le petit formulaire qui se trouve ci-dessous, et on se donne rendez-vous tout de suite après pour changer à jamais l’avenir de votre enfant