En panne de motivation ? Les raisons peuvent être multiples, et les conséquences tout autant. Voici quelques méthodes puissantes pour motiver votre enfant !

Etudier n’est pas toujours facile. Cela demande de la motivation, de la concentration, et parfois on n’a pas toujours envie de le faire, ou même le courage d’affronter une matière qui pose problème, une matière qu’on n’apprécie pas particulièrement. 

Un coup de mou, ça arrive, et bien souvent il est difficile de s’en détacher. Alors on abandonne, ou même on se résout à étudier, mais sans envie, sans vraiment le faire.

Si nous-mêmes, adultes, avons déjà ressenti cela étant plus jeunes, alors on peut bien se dire que cela est souvent le cas chez nos enfants, même s’ils ne sont pas forcément confrontés aux mêmes réalités que nous. Mais comment vaincre ce manque de motivation, et surtout, comment l’aider à garder cette motivation sur le long terme ?

Dans cet article, nous vous proposons 6 méthodes appuyées par la science, pour vaincre ces coups de mou, et motiver votre enfant à étudier, pour atteindre la réussite scolaire !

1. Dialoguer ! Parler de l’importance de l’école à l’enfant

Nous le savons déjà : le dialogue est primordial dans tous les aspects de la vie. La première chose que nous vous proposons est donc de commencer par discuter avec votre enfant, et de lui faire comprendre l’importance de l’école et des études. 

Mais comment  le faire?

Soyez simples, fermes, mais surtout évitez de faire de ces conversations des séances de reproches. Faites l’effort de ne pas employer d’ expressions négatives, de type “tu ne fais jamais tes devoirs”, “tu es toujours en retard”, et tout ce qui s’y apparente.

Le psychologue Carlos J. Van-der Hofstadt nous montre l’importance du style de communication assertif : ce style de communication, permettant d’exprimer ses sentiments, idées et opinions, laisse la possibilité de défendre ses droits et surtout de respecter les autres.

Préconiser ce style, c’est donc donner la possibilité à l’enfant de comprendre votre opinion sans avoir à se sentir rabaissé par des paroles qui pourraient avoir des conséquences néfastes sur le long terme. D’ailleurs, nous reviendrons sur les paroles.

2. Accompagner L’Enfant

Votre présence est importante dans tous les aspects du développement de votre enfant. L’accompagner lors de ses révisions, être à l’écoute de ses besoins, comprendre ses forces et ses faiblesses, créera de la proximité entre vous. 

Cette proximité rendra le dialogue plus facile, moins intimidant. Par effet domino, le dialogue assertif dont nous avons parlé pourra être mis en place avec moins de difficultés, l’enfant pourra se sentir encouragé, soutenu, accompagné. Sa motivation ne pourra qu’être augmentée.

Accompagner l’enfant: méthodes puissantes pour motiver votre enfant

Photo de Julia M Cameron sur Pexels.

Cet accompagnement peut, à défaut d’être effectué par vous-mêmes, être effectué par des professionnels en la matière. Les organismes de soutien scolaire ou de tutorat, que ce soit au Québec ou ailleurs, existent mais ils ont pour la plupart un souci majeur : ils se concentrent plus sur les matières et les résultats que sur les sentiments et les émotions de l’enfant.

3. Encourager votre enfant à avoir un emploi du temps

Voici une citation de l’écrivain, économiste et entrepreneur Jacques Attali qui résume notre pensée :

“Nous façonnons d’abord nos habitudes, et puis nos habitudes nous façonnent.”

Nos habitudes nous façonnent, façonnent notre réflexion et nos réactions. C’est pourquoi avoir un emploi du temps solide et bien ficelé est d’une importance capitale pour l’enfant, et pour lui permettre de maintenir sa motivation et ne pas perdre de vue son objectif.

Un bon emploi du temps, c’est aussi un excellent moyen de créer une routine positive, qui lui permettra de développer ses capacités, et de savoir ce qu’il a à faire dans sa journée.

Il est cependant important de prendre en compte deux informations :

  • Un emploi du temps doit être personnalisé en fonction de l’enfant, car chacun d’eux est unique
  • Un emploi du temps doit comporter des périodes de divertissement. N’oubliez pas que même si l’objectif est bien entendu la réussite scolaire, tout enfant a besoin de se divertir, de s’épanouir, de s’exprimer.

N’oubliez pas non plus de l’inclure dans le processus de création d’emploi du temps : cela augmentera son implication, ainsi que son sens de la responsabilité vis-à-vis des tâches qu’il aura lui-même contribué à planifier.

Pourquoi encourager votre enfant à avoir un emploi du temps

Photo by Aaron Burden on Unsplash

Robert Cialdini, psychologue et auteur du très célèbre Influence et Manipulation l’exprime sous le prisme du principe de l’engagement : ce ne sont pas les idées qui créent l’engagement, mais nos actes. On revient donc à la phrase d’Attali.

En prenant l’acte de rédiger lui-même sa routine, l’enfant crée un engagement implicite avec lui-même de respecter une organisation de ses journées.

4. Motiver l’enfant à ressembler à un champion ou une idole

Qui de mieux qu’une icône, qu’un joueur ou d’une joueuse préférée, qu’une “star” pour insuffler la motivation et l’envie de ne rien lâcher ?

Pour motiver votre enfant, vous pouvez donc lui parler de ces stars là, et de leurs parcours. Vous pourrez leur montrer comment, malgré les difficultés, n’ont rien lâché et sont arrivé.e.s au sommet bravant les difficultés, les moments de faiblesse, les moments où la motivation n’était pas au beau fixe, les moments où tout semblait perdu.

Faites-lui comprendre qu’il est un champion, et que son moment de gloire arrive. Tout n’est qu’une question de temps, qu’il ait la patience de Mohamed Ali : Fly like a butterfly, sting like a bee !

5. Rendre l’apprentissage amusant

Nous en avions déjà parlé dans un article, mais le fait de rendre l’apprentissage ludique est extrêmement puissant dans bien des aspects.

En plus d’augmenter la motivation, il permet d’appréhender des situations complexes sous un tout autre angle. Cette nouvelle façon d’appréhender les problèmes a plusieurs avantages : on peut créer de la concurrence positive entre les enfants, avoir un système de récompense des efforts, l’amener à réfléchir en dehors du cadre purement cartésien imposé par les écoles.

Un document récapitulatif de 16 études faites à travers le monde nous apporte des éclaircissements sur les séquelles remarquées

Photo by Erika Giraud on Unsplash

Avez-vous déjà entendu parler de la Gamification en apprentissage ? Jetez un coup d’œil à cet article. Vous serez certainement surpris de la révolution qui s’opère dans le domaine de l’éducation.

6. Encourager l’enfant dans les bons comme dans les mauvais moments

Dans la première section, nous avions parlé de la communication. Une mauvaise communication peut avoir des conséquences dramatiques sur l’enfant, conséquences dont les séquelles peuvent perdurer pendant des années.

Pour motiver votre enfant à étudier, n’hésitez donc pas à l’encourager, le réconforter dans les bons comme dans les mauvais moments. Le fait d’avoir une mauvaise note dans une matière est souvent sanctionné par des paroles blessantes pour l’enfant, de moments gênants qui restent parfois gravés dans sa mémoire, et qui démotivent.

Un échec n’est pas une fatalité. Rater un examen ne veut pas dire être nul.

Votre enfant aura besoin de ce genre de phrases.

Brigitte Prot, psychopédagogue, enseignante et formatrice spécialisée dans l’apprentissage des enfants, dit ceci lors d’une interview accordée au magazine Les Petits Citoyens

“Les enfants sont extrêmement sensibles à ce qu’on leur dit : si le parent ou l’enseignant cherche à blesser ou à humilier l’enfant, cela altérera sa motivation. Alors que s’il cherche à promouvoir, à mettre en avant les points forts et les difficultés, qui ne sont autres que des points à régler, l’enfant sera davantage motivé.

Si l’enfant a l’impression de ne comprendre que 20% de ce qu’on lui dit et s’il est en permanence confronté à ses échecs, sa motivation s’épuise.”

Le développement personnel chez les enfants : un aspect essentiel (trop) souvent négligé

La motivation ou le découragement sont de l’ordre du sentimental, de l’émotionnel, et non pas du domaine de la compétence purement technique. Bien trop souvent, les notes sont le point focal des professeurs, des parents, et des tuteurs. 

L’approche de Move to Top, le Créateur de Champions, est totalement différente.

Avec nos coachs, nous nous concentrons sur l’enfant lui-même. Un champion réside en chacun d’eux, et notre objectif est de le réveiller. Pour travailler sa motivation, sa discipline, sa détermination et son sérieux, nous utilisons nos propres techniques, développées par le Dr Gervais Kamga, dont la méthode a su faire ses preuves depuis 6 ans, avec un taux de satisfaction de 90%.

Avoir des élèves motivés, impliqués dans leurs études, et conscients de l’importance de ce qu’ils font, c’est la recette du succès scolaire. Et nous en sommes capables.

Notre programme, qui allie gamification, développement personnel et création d’un emploi du temps en fonction de l’enfant et avec l’enfant, transformera votre enfant en champion, et le conduira vers la réussite scolaire.

Conclusion

Les paroles que l’on porte aux enfants ont un rôle majeur dans leur mental, la façon dont nous les abordons aussi. Il faut donc vraiment veiller à ce que la communication entre vous soit libre, sincère, et positive. 

Il n’est pas question de systématiquement approuver tout, mais de trouver un juste milieu. Instaurer un climat de confiance entre vous. C’est parfois en travaillant sur des aspects éloignés d’un problème, que l’on trouve les meilleurs moyens de l’éliminer.

Plusieurs méthodes en dehors de celles que nous avons citées peuvent permettre d’augmenter la motivation de votre enfant. La suite fera l’objet d’un prochain article, et en attendant, abonnez-vous aux différentes plateformes de Move to Top, sur Facebook, LinkedIn, ainsi qu’à la Newsletter pour ne rien rater des nouveaux articles.

Et n’oubliez pas : chaque enfant a un champion qui réside en lui !

Alioum Serouis
Author: Alioum Serouis