fbpx

Stratégies pour gérer votre quotidien avec vos enfants, en confinement.

Lundi 20 avril 2020, à 15h, Heure de Montréal

Contenu de la conférence 

  • Stratégies pour organiser votre quotidien en comprenant les besoins de vos enfants, dans la contrainte du confinement.

  • Comment les mots « organisation », « routines » et « planification » peuvent faciliter votre quotidien sans chambouler la dynamique familiale

Cliquez ci-dessous pour regarder la vidéo de l’enregistrement

Résumé de la conférence

-PLANIFICATION & ORGANISATION

Pour comprendre la nécessité de l’organisation et la planification dans ce moment crucial de confinement (et même au-delà), la conférencière les a définis dans le contexte du développement cognitif.

La planification est une fonction cognitive qui permet la réalisation d’un but d’une façon sécurisante et organisée. Pour que nous puissions faire appel à nos capacités de planification, nous avons besoin à la fois de 1) formuler un but (se demander que dois-je faire?); 2) prévoir et anticiper (en s’interrogeant sur ce quelles sont les étapes?); 3) estimer le temps nécessaire en prévoyant et en organisant; 4) être capable de prendre une décision et se lancer; et 5) être capable de s’autoréguler en vérifiant en pleine réalisation si on est sur le bon chemin.

Quand on voit tous ces éléments nécessaires pour être capable de bien planifier, on se rend tout de suite compte du grand effort nécessaire chez le jeune enfant pour s’organiser et planifier son quotidien, ou encore planifier la manière de résoudre un problème. Cette capacité arrive à pleine maturité à l’âge adulte, vers 25 ans.

Et il faut comprendre que même en dehors de cette période de confinement, il est essentiel de se rappeler que votre enfant doit faire appel à toutes ces étapes pour s’organiser.

Il est donc nécessaire de formuler un objectif lorsqu’on planifie une tâche : l’objectif doit être clair, simple et accessible dans premier temps. Puis, afin de prévoir et anticiper, il est préférable de séquencer les tâches en petits morceaux, suivis donc étape par étape. Il faut préférentiellement faire une division en 3 étapes simples si possibles.

Pour estimer le temps nécessaire à l’accomplissement d’une tache, des outils comme un time–timer ou par exemple l’application Pomodoro peuvent aider. Afin de développer l’autonomie de l’enfant, on le laisse lui-même mettre le temps qu’il alloue pour la tâche et on définit avec lui le temps de pause.

On peut lui donner un signal pour qu’il se lance, comme un bruit, un signe ou même un mot qu’il se dit à lui-même.

On lui donne quelques questions à se poser à la fin pour s’assurer qu’il a fait tout ce qui était planifié. Par exemple, il peut se demander ‘’Est-ce que j’ai fait tout ce qu’on attendait de moi?’’. ‘’Ai-je vérifié mon travail?’’. ‘’Qu’est-ce que j’ai appris?’’

-DANS LE CONTEXTE DU CONFINEMENT

Maintenant que l’on sait comment planifier une action, la question qui demeure est comment le faire dans le confinement et préparer mon enfant au déconfinement.

On déculpabilise, cela fait 5 semaines et vous faites de votre mieux entre le télétravail, vos inquiétudes en tant que parent, les tâches ménagères… le parent qui travaille à l’extérieur…et aujourd’hui il faut avoir une part plus active dans les apprentissages.

Une des façons les plus faciles et simples de procéder consiste à opter pour la routine.

L’IMPORTANCE DE SE CRÉER UNE ROUTINE

Il est hautement important de se créer une routine. Pourquoi ?

  • Cela apporte une sécurité (surtout chez les jeunes) et permet une anticipation qui diminue le stress
  • Cela assure une stabilité nécessaire chez l’enfant comme l’adolescent
  • Cela aide au développement de l’autonomie
  • Cela offre des repères dans le temps
  • Cela crée des automatismes pour l’avenir, des automatismes d’organisation, de gestion de comportement comme les écrans
  • Cela diminue le conflit et L’opposition Parent/enfant

En clair la routine, ça simplifie la vie….

 

CONSEILS IMPORTANTS

  • L’organisation ça se fait ensemble, d’abord entre les deux parents (ensemble ou séparés). On personnalise la routine qu’on va établir, en discutant des objectifs et des priorités. Pour cela, on établit des balises claires, avec une souplesse
  • On prend ensuite le temps d’expliquer les choses à l’enfant et de discuter avec l’adolescent des différentes obligations scolaires et familiales. Cette explication est essentielle. Elle se fait dans le calme comme une conversation. Il est possible que des négociations soient nécessaires pour les deux parties et on détermine les tâches qu’on partage. On peut utiliser un tier s’il y a trop de conflits.
  • Des questions peuvent être posées pour faciliter la réalisation de l’emploi du temps : quelles sont les activités plaisantes pour lui ? Quel est son objectif scolaire cette année ? Comment on pourrait ensemble l’y emmener? Pas obligatoire que ce soit du ‘’scolaire pur’’ mais au moins de la stimulation cognitive à travers des jeux éducatifs.
  • On définit la suite avec les enfants, par un tableau imagé ou un emploi du temps. On laisse l’enfant choisir l’image ou la dessiner, peu importe que l’image ne représente pas pour nous l’activité.
  • Même avec des enfants d’un âge différent, il faut personnaliser la routine
  • Il est important de prévoir des temps dans la semaine avec votre enfant, et ceci aussi peut être planifié

Astuces pour appliquer la routine

  • Avoir des attentes réalistes : proposer des tâches pas trop complexes, les séquencer en petite tâches, valoriser, anticiper, vérifier la compréhension;
  • Être constant
  • Encourager votre enfant, verbalisez que vous lui faites confiance pour faire les choses par lui-même et s’y tenir
  • Proposer un système d’émulation : proposer un privilège à votre enfant à la fin de la routine qui le motive. Par exemple, donner une étoile à chaque fois que la routine est respectée; et après 10 étoiles, donner une récompense comme un temps de jeu en famille, un temps supplémentaire sur un jeu d’écran, préparer un dessert, etc.

 

Comment organiser une journée de travail

Il est nécessaire de varier les activités entre des moments physiques, moment de concentration intellectuelle et moments de détente.

  • Pour les moments physiques, dynamique de 60 min minimum par jour, de modérée à soutenu. Ceci est essentiel pour la santé mais également pour prévenir des maladies. On peut opter pour les sports ou le yoga, Ce qui est intéressant c’est de laisser l’enfant choisir un sport qu’il peut faire découvrir à ses frères et sœurs ou à ses parents. Ou choisir un cours sur les écrans.
    Faire des parcours moteurs

  • Temps d’études : celui-ci doit être défini en prenant en compte la période où le niveau d’énergie, d’enthousiasme et de concentration est le plus élevé. Cette période dure relativement 60 min chez l’adolescent, 90 min chez l’adulte et 30 à 40 min chez le jeune enfant.

  • On peut apprendre l’enfant à évaluer son niveau d’énergie car cela lui sera utile dans le futur en période scolaire.

  • Pour choisir la tâche à faire je vous invite à utiliser la technique du sandwich: pour une tâche qu’on aime on choisit le pain; pour une tâche peu agréable ou difficile on choisit le fromage, calé par une autre tâche qu’on aime (le pain encore)

  • Généralement, il est préférentiel de faire les tâches scolaires le matin et de ne plus rien proposer de ce type à partir de 14h30, Pour l’enfant de 3 à 7 ans, il est plus facile pour de demeurer concentré lorsqu’il est dans un apprentissage actif (comme explorer son environnement ou faire du jeu libre) Le fait d’être actif contribue à son développement cérébral.

  • Le temps de loisirs doit être varié. Utiliser la roue du bonheur ou roue des loisirs, les jeux de motricité fine, les perles, les constructions, la cuisine, construction, jeux sensoriels, mémory loto, jeux de mimes, jeux de la statue, ni oui ni non, 1 2 3 soleil, jean a dit. On peut aussi fabriquer de la pâte à sel, les origamis, ombres chinoises, customiser des objets, etc.

  • Après 16h, c’est important de confier des missions à votre enfant

  • Anticiper l’arrêt des écrans 1 à 2h avant le coucher.

LES RESSOURCES MENTIONNÉES DANS LA VIDÉO

SITES WEB

Les sites Internet pour le système d’émulation :

https://www.educatout.com/edu-conseils/discipline-positive/les-systemes-de-renforcement-positif—quelques-regles-a-suivre.htm

https://educationspecialisee.ca/feuilles-de-route-tableaux-de-motivation/

https://educationspecialisee.ca/systeme-demulation/

 

Le site créé par l’UQAM : Conseils pour les parents afin de favoriser le maintien des apprentissages de leur enfant.

https://cudc.uqam.ca/covid-19/

LES GUIDES PDF

Le Guide COVID-19 pour les adolescents :

Guide COVID-19 pour adolescents_VF

Le guide Comment aider mon autogestion en période de coronavirus

 comment aider mon autogestion en période de coronavirus

LES OUTILS

Le Thermomètre de la concentration

Thermomètre de la concentration

À propos de la Conférencière

Houmounou-Zythat Fauve – BsC, MsC, Psychologue-Neuropsychologue

Houmounou Zythat est détentrice depuis 2009 d’un master en neuropsychologie clinique obtenu à l’université de Strasbourg en France.

Curieuse et passionnée, son expérience de neuropsychologue l’a amenée à
porter plusieurs casquettes à la fois de clinicienne, de coach; de coordinatrice
scientifique; de chercheure et de formatrice

Depuis 2012, elle propose des formations sur les troubles d’apprentissage et
troubles associées et tout particulièrement les dysfonctionnements cognitifs
causaux de ces troubles.

A travers son doctorat en neuropsychologie et en anthropologie qu’elle effectue actuellement, elle étudie avec intérêt le lien entre la culture et la cognition. Son désir est de prendre en compte la diversité humaine dans son métier pour aider équitablement chaque personne peu importe d’où elle vient.

Regarder les autres enregistrements

Pour avoir accès aux autres enregistrements, cliquez sur le bouton ci-dessous.